Vous voyez la page d'accueil deDacia.ch
image

Offres d’été

Laissez-vous séduire par la curiosité et l'esprit d'aventure. Découvrez dès maintenant nos offres d'été.

Check-up d’été Dacia

L’été pointe son nez!

Les rayons du soleil se réchauffent et les vacances arrivent à grands pas.
Préparez maintenant votre Dacia!

Frühlingscheck plus Reifenwechsel

Check-up d’été

Avec le check-up d’été Dacia au prix promotionnel de Fr. 29.– seulement (TVA incluse, hors matériel), vous pouvez vous réjouir de vos activités ensoleillées en toute insouciance.

Trouvez votre concessionnaire
Sommergarantie

Pourquoi ce check-up?

Les composants du véhicule sont mis à rude épreuve par le sel et les températures hivernales. Pour la sécurité la chaleur estivale à venir sera aussi éprouvante. Nous recommandons une inspection professionnelle de votre véhicule.

Les points de contrôle:

Nous effectuons les vérifications suivantes:

  • Contrôle des pneus
  • Contrôle du fonctionnement de la climatisation
  • Contrôle visuel du système de refroidissement
  • Contrôle du niveau des liquides
  • Contrôle de la puissance de la batterie
  • Contrôle des accessoires de sécurité, des balais d’essuie-glace, du système lave-glaces et de l’éclairage
  • Contrôle visuel des courroies d’accessoires

 

au prix promotionnel de Fr. 29.– seulement
(TVA incluse, hors matériel)
 

Sur la route avec Dacia

Le blog de voyage Dacia

Découvrez chaque semaine une des plus belles excursions en Suisse.

Destination: une tente au bord d’un lac

Versazcatal

Vallée Verzasca

Temps d’attente indiqué à l’entrée du tunnel du Saint-Gothard: 90 minutes. «Bon, peut-être pas», me dis-je tout en regardant par-dessus mon épaule: nos enfants, Jonas et Lina, et notre chien, Butch, sont assis à l’arrière de la voiture. Ma femme, Monika, est assise à côté de moi. Il vaut mieux que je tourne ici et que je prenne la route de col du Saint-Gothard. Ainsi, nous pourrons profiter du paysage et faire une pause quand nous le voudrons.

 

L’occasion ne tarde pas à se présenter: «Butch doit faire ses besoins», entonne Jonas à l’arrière. Nous faisons donc une halte dans le décor sauvage des gorges des Schöllenen. Un pont étroit, le pont du Diable, s’étend au-dessus de ce gouffre autrefois infranchissable. Nous sortons de la voiture et nous émerveillons devant cet ouvrage datant d’une autre époque. Jadis, c’était la calèche à six chevaux de la Poste qui l’empruntait dans un tonnerre de sabots pour accéder au Gothard.

 

Chien à bord ? Grille de séparation pour votre Dacia

Les gorges sont surmontées de falaises à la beauté mystique. En redescendant vers le Tessin, nous serpentons avec notre voiture familiale sur la route pavée de la Tremola et traversons ainsi trois zones climatiques, allant des forêts de conifères des hautes montagnes aux palmiers méditerranéens.

 

Nous voilà enfin au bord de l’eau! Nous installons notre tente directement sur la berge du Lac Majeur, puis sortons la table de camping, les chaises, le réchaud et tout ce qu’il reste dans le coffre de la voiture…

 

Les enfants sont depuis longtemps partis explorer les alentours. Nous ne nous en plaignons pas et en profitons pour paresser et terminer la journée sur cette note de tranquillité.

 

Nous nous mettons en chemin tôt le lendemain matin. La route étroite et sinueuse nous mène vers le val Verzasca, une vallée sauvage surmontée de falaises abruptes et verdoyantes. Nous apercevons bientôt le barrage de la Verzasca, un ouvrage de 220 mètres de haut. Quelques téméraires se prennent pour James Bond et, retenus par un élastique, s’élancent dans le vide: sensations fortes garanties! 

Versazcatal
Versazcatal

«Ce n’est pas pour moi», commente ma femme Monika.

 

Nous faisons une pause à Lavertezzo, un village d’à peine 100 habitants, dans lequel des centaines de visiteurs viennent admirer le «Ponte dei salti», un pont en pierre datant du moyen-âge qui permet de franchir la rivière Verzasca. Ses eaux turquoise scintillent sous les rayons du soleil.

 

La rivière a sculpté les falaises pendant des siècles, leur donnant ces formes si étonnantes. Lina et Jonas s’en donnent à cœur joie. Ils exultent en sautant dans l’eau glaciale; je les y rejoins avec Butch: quelques sensations fortes ne font pas de mal!


Et un peu de repos ne serait pas du luxe non plus pour nous, les parents. Nous passons donc la dernière journée au calme au camping. Un moment de pure détente, avant de tout ranger dans le coffre de notre Lodgy et de rentrer chez nous. En toute décontraction.


Reto

Serviettes de plage Dacia et plus encore

Destination: des rapides tourbillonnants

St.Ursanne

St.Ursanne

Nous sommes partis au beau milieu de la nuit et soudain, nous nous retrouvons au paradis: la nature est omniprésente et la circulation se fait très rare. Notre arrivée en voiture, à elle seule, était déjà prometteuse.

 

Le village de Goumois est blotti dans un coude du Doubs. Ma femme Verena a garé la voiture directement au bord de la rivière. Nous nous réjouissons déjà à l’idée de descendre le Doubs en pagayant et de profiter de la nature à l’état pur.

 

Le soleil matinal jette de longues ombres, l’herbe des rives du Doubs est encore humide de rosée et des nappes de brume flottent au-dessus de l’eau.

 

«Magnifique», dit Verena dans un murmure, comme si elle ne voulait pas troubler la douce quiétude qui règne ici.

 

Sportif ? Galerie de toit Dacia

Nous rangeons notre équipement dans les bidons étanches, enfilons nos gilets de sauvetage et faisons glisser nos kayaks sur les galets pour les mettre à l’eau. La rivière s’écoule paisiblement.

 

À sa surface dansent les reflets de la forêt qui la surplombe. Nos kayaks jaunes glissent tranquillement sur les eaux paisibles, nous offrant un délicieux moment de délassement. Le Doubs est à la fois une frontière naturelle et une magnifique rivière dans un écrin de verdure. Les dix premiers kilomètres, nous pagayons ainsi à travers la France, avant de nous retrouver de nouveau dans le Jura suisse.

 

Nous plongeons nos pagaies dans l’eau en cadence, une expérience qui prend des allures quasi méditatives, jusqu’à ce que l’eau se précipite soudain dans un tourbillon d’écume avant de se calmer à nouveau.

 

Nous passons la nuit à Soubey et savourons des truites fraîches accompagnées de frites maison au restaurant de l’hôtel, avec vue sur la rivière bien entendu.

St.Ursanne
St.Ursanne

La journée suivante s’annonce plus mouvementée. Après Soubey, le Doubs s’écoule d’abord lentement au milieu des prairies et des forêts, avant de traverser les falaises en formant des rapides tourbillonnants.

 

Notre allure s’accélère et nous sommes très vite mouillés jusqu’aux hanches. Mais nous sommes emplis d’un tel sentiment de bonheur! «Quoi, c’est déjà fini?», s’étonne Verena alors que nous arrivons dans l’après-midi à Saint-Ursanne et que nous sortons de nos kayaks.

 

Une fois à la maison, nous détachons les kayaks du toit de notre Logan. «Dommage que nous soyons déjà rentrés.

 

C’était vraiment génial!» conclut Verena, avant de poursuivre en souriant malicieusement: «On a déjà quelque chose de prévu le week-end prochain?»

 

Daniel

 

Besoin de sérénité ? Contrats d'entretien Dacia

Destination: une poussée d’adrénaline lors d’un trail en montag

Verzascatal

Région des Mythen

L’air matinal est encore frais et humide lorsque nous détachons nos vélos du porte-vélos. Le paysage montagneux qui nous entoure est de toute beauté. Il faisait encore nuit noire lorsque nous sommes partis en voiture au petit matin pour notre aventure à vélo dans la région des Mythen. Le soleil matinal éclaire maintenant les crêtes escarpées de ses premiers rayons.

 

Vivi, Alessia, Tobi, Nick et moi-même formons une équipe bien rodée: tous les cinq mordus de vélo, nous partons presque tous les week-ends explorer les montagnes.

 

Il fait encore frais. Nous nous habillons chaudement. Allons-nous vraiment monter tout là-haut au Gipfelstübli dans la légendaire télécabine de Rotenflue?

 


Actif ? Attelages et porte-vélos Dacia

Le parcours pour vététistes que nous souhaitons emprunter aujourd’hui promet des panoramas à couper le souffle et de super sentiers à dévaler. Et le mieux dans tout ça, c’est que la plupart des montées peuvent être faites à vélo.

 

Mais nous avons une meilleure idée encore: presque d’une seule voix, nous optons pour l’ascension des 1997 mètres de dénivelé en télécabine. Nous arrivons rapidement au sommet. Des serpentins à courbes serrées descendent le versant escarpé. Nous prenons une grande inspiration, commençons à pédaler, profitons de la vue incroyable et nous élançons dans la descente.

 

Ce circuit est simplement parfait: au départ des crêtes dépourvues d’arbres, l’ancien sentier alpin descend le Rotenflue en serpentins réguliers jusqu’au col d’Ibergeregg.

 

Un début de trail qui annonce la couleur!

 

Nous dévalons les sentiers et nos vélos se penchent complètement dans les courbes. Nous avons la sensation de flotter dans la vallée, galvanisés par l’adrénaline qui coule dans nos veines.

Verzascatal
Verzascatal

Un petit rafraîchissement? Pas encore. Nous sommes dans le feu de l’action et préférons repousser cette étape à plus tard. Arrivés au Lauchererenstöckli, nous trouvons l’endroit parfait pour une collation. Le panorama qui s’offre à nous est d’une beauté époustouflante: la pyramide imposante formée par le grand Mythen domine le reste du paysage, alors qu’au loin, les massifs montagneux se perdent les uns derrière les autres dans la brume. Des bourdonnements incessants nous parviennent des prairies en fleurs où des vaches paissent de l’herbe odorante.

 

Vivi sort un bon fromage de montagne de son sac à dos, Tobi un pain bürli frais et croustillant. Pour nous désaltérer, nous avons une gourde remplie d’eau de source bien fraîche. Que nous faut-il de plus pour être heureux? Pas grand-chose, me dis-je. Puis nous enfourchons de nouveau nos vélos.

Un sourire est scotché sur nos visages, sourire qui ne nous quitte pas lorsque nous rattachons nos vélos en fin d’après-midi et que nous reprenons la route en Duster pour rentrer chez nous à la nuit tombée.

 

Stefan

Amoureux de la nature ? Coupe-vent Dacia et bien plus encore

Destination: une séance photo avec un pro de l’escalade

Verzascatal

Montagnes des Grisons

Alors que je ne suis même pas encore complètement réveillé, mon nez fait déjà des siennes et j’ai les yeux qui pleurent. Le pollen est de retour! C’est le moment d’aller prendre un bon bol d’air frais dans les montagnes des Grisons! Et d’en profiter pour réaliser mon reportage photo sur les bouquetins, un projet de longue date que je repousse toujours à plus tard.


Je range mes vêtements de randonnée et mon équipement photo dans le coffre spacieux de ma voiture, m’installe au volant et profite de l’air sans pollen soufflé par la climatisation pour respirer profondément. Ça fait vraiment du bien.

 

Une fois arrivé au val Trupchun, je peux cette fois inhaler l’air frais de la montagne. Le froid et la brume matinale font place au soleil. Je me mets en route, mon sac à dos alourdi par tout mon équipement photo. Mon objectif du jour? Le Fuorcla Trupchun. Situé dans un parc national suisse, le val Trupchun est considéré comme un eldorado pour les observateurs de faune sauvage. Mais aujourd’hui, les bouquetins se font rares.

 

En excursion? Support de Smartphone Dacia pour la navigation

Pendant deux heures, j’arpente péniblement le petit sentier qui monte en serpentant, prêt à dégainer à tout moment l’appareil photo et le super téléobjectif que je porte à l’épaule. Cette marche difficile est bonne pour le corps et l’esprit.


Pour mon nez également car ici, pas de pollen de bouleau. Une marmotte se met à siffler dans le pâturage. Quelques mètres plus loin, un chamois curieux, caché derrière la falaise, montre le bout de son museau. Mais aucun bouquetin en vue.

 

Je profite de l’horizon dégagé puis opte pour un objectif grand-angle pour capturer ce paysage de toute beauté. Arrivé en haut, je continue à marcher avec tout mon matériel le long de la frontière entre la Suisse et l’Italie.


Le sentier escarpé est à peine visible sous les cailloux glissants, qui crissent sous mes chaussures d’alpinisme à chacun de mes pas. Concentré, je place prudemment un pied devant l’autre. Puis marque un temps de pause. Je ne me lasse pas de cette vue incroyable sur le val Trupchun.

Verzascatal
Verzascatal

Et il est là, enfin! Un bouquetin majestueux escalade habilement une paroi escarpée non loin de moi. J’aperçois aussi les femelles et leurs petits. De véritables champions d’escalade!

 

Le bouquetin est reconnaissable à ses cornes de près d’un mètre de long. Leur poids considérable ne l’empêche aucunement de parcourir les parois montagneuses avec une grâce indescriptible!

 

Je sors mon appareil photo. Les animaux continuent leur vie tranquillement. La lumière de fin d’après-midi se fait de plus en plus douce. Ce moment où tout est parfait: la lumière, le sujet... Rien à redire!

 

De retour à la voiture, je prends encore une fois une grande inspiration en admirant le soleil couchant, puis allume le moteur de mon Dokker. C’était vraiment une journée parfaite. Et même mon nez ne fait plus des siennes.


Roger

Prévoyant? Sac isotherme Dacia et boîte déjeuner

Destination: le monde fascinant des traditions anc

Verzascatal

Appenzell

Une brise chaude et légère passe par ma fenêtre côté passager et caresse ma peau. Que c’est agréable! Mon mari est assis à côté de moi, ses mains reposant tranquillement sur le volant. Il est détendu et sourit: c’est le week-end et nous nous offrons une petite escapade!

 

Aujourd’hui, nous partons à la découverte de la lutte suisse à Stein, en Argovie: nous allons assister à des combats captivants organisés dans une arène – une tradition séculaire. Nous adorons ça. Mais avant de nous retrouver dans la foule, nous nous accordons un moment de détente. Le simple fait d’emprunter les petites routes qui sillonnent le paysage vallonné de l’Appenzell est déjà un vrai plaisir en soi.

 

Le GPS nous guide de village en village. Qu’il est agréable de glisser tranquillement sur ces routes secondaires sans croiser personne! Nous nous sentons ainsi encore plus proches de ces paysages originels. Nous passons devant des prés verdoyants et des fermes anciennes aux toits à tavillons et aux façades en bois. 

Excursion ? Support smartphone Dacia pour la navigation

Le ciel y projette des couleurs dont lui seul a le secret: un bleu profond caressé çà et là par les traînées blanches des nuages. «On n’est pas mal, là», dit mon mari.

 

Le petit village de Stein se trouve sur les hauteurs, blotti dans la verdure. Un panorama harmonieux se déploie devant nous, avec les Alpes appenzelloises en toile de fond et le Säntis qui règne fièrement sur l’Alpstein.

 

Nous laissons notre voiture ici et partons rejoindre le cœur de la fête. Nous y voyons des costumes folkloriques, puis percevons du yodel et les notes cristallines d’un hackbrett: tradition, quand tu nous tiens!


La traditionnelle fête de la lutte se tient une fois par an. Nous sommes totalement captivés par ces combats: des colosses dotés de robustes épaules s’empoignent dans un cercle de sciure, agrippant la culotte de leur adversaire et s’ingéniant à le faire valser. Un nuage de poussière se forme dès que l’un des deux corps massifs tombe au sol.

Verzascatal
Verzascatal

Avant de reprendre la route, nous nous promenons tranquillement dans le village. Nous goûtons un savoureux fromage d’Appenzell à la fromagerie de démonstration et repartons avec un gros morceau à la coupe.

 

À bord de notre Sandero, le parfum corsé du fromage nous met l’eau à la bouche. Après un virage, un paysage sublime s’offre à nous et le soleil commence déjà à se coucher derrière les collines verdoyantes.

 

Mon mari gare la voiture. «Ce coin n’attendait plus que nous pour une pause!», se réjouit-il. Un peu plus loin se trouve un banc. Nous nous y installons pour déguster notre fromage ainsi que du pain d’épices appenzellois en dessert. Nous nous sentons maintenant comme les rois de l’Alpstein.

 

Käti und Hansruedi

 

Des provisions faites ? Sac isotherme Dacia et lunch box

Respirer librement

L’entretien climatisation

Les premiers éternuements se font déjà entendre. La période du pollen a commencé.

Pour que vous soyez paré au mieux pour appréhender la nature florissante, nous vous recommandons d’entretenir régulièrement votre climatisation.

Klimacheck

Check-up climatisation

Pour une qualité de l’air optimale dans l’habitacle de votre véhicule, nous vous recommandons de faire procéder régulièrement à un check-up climatisation.

 

  • Contrôle du fonctionnement de la climatisation
  • Contrôle de la température d’air soufflé
  • Contrôle du niveau de fluide frigorigène
  • Contrôle de l’état du filtre déshydratant
  • Contrôle visuel de l’état de la courroie d’accessoires

 

Fr. 39.–

Trouver un concessionnaire
Air Fresh Service

Air Fresh Service

Pour soulager les personnes allergiques aux pollens, très présents au printemps, et pour lutter contre les mauvaises odeurs dans l’habitacle.

 

  • Nettoyage et traitement bactéricide du circuit
  • Contrôle du filtre d’habitacle

 

Fr. 79.–

Trouver un concessionnaire
Klimaservice

Service climatisation

Afin d’assurer un fonctionnement optimal du dispositif, nous vous recommandons de recourir au service climatisation par un professionnel Dacia tous les 4 ans, garantie climatisation de 12 mois incluse.1

 

  • Contrôle visuel du circuit du fluide frigorigène
  • Contrôle visuel de l’état de la courroie d’accessoires
  • Vidange, recyclage, évacuation, contrôle d’étanchéité et remplissage avec le fluide frigorigène et l’huile de climatisation
  • Contrôle de fonctionnement (température à l’intérieur et ventilation)

 

à partir de Fr. 169.–2

 

En combinaison avec le service climatisation, l’Air Fresh Service coûte Fr. 39.–2 seulement

Trouver un concessionnaire
Allergiefilter

Conseils pour les allergiques

Protégez-vous contre ces passagers indésirables avec le filtre d’habitacle approprié: les nouveaux filtres antiallergènes offrent une triple protection.

Vos avantages:

 

  • Sécurité: une meilleure concentration pour les personnes allergiques
  • Confort: réduction des éternuements et des démangeaisons
  • Santé: protection contre les allergènes et les bactéries

 

Nous vous recommandons de remplacer le filtre antiallergène une fois par an. Car seul un filtre propre peut garantir une protection durable et un air sain dans l’habitacle.

Life is bluetiful

Dacia Merchandising

Plongez dans l’univers de Dacia.

Vous découvrirez des produits utiles pour le quotidien, de l’habillement et bien d’autres articles encore.

Faites entrer plus de bleu dans votre vie.

Coupe-vent

Coupe-vent

En nylon imperméable et résistant.

Capuche fixe ajustable avec doublure.

Poignées élastiques.

Zip contrasté.

Coloris: bleu clair.

Marquage: sérigraphie du logotype Dacia.

Livré dans sa pochette de rangement coordonnée.

 

77 11 940 609 S

77 11 940 610 M

77 11 940 611 L

77 11 940 612 XL

77 11 940 613 XXL

77 11 940 614 XXXL

Fr. 79.–

Jeu de raquettes de plage

Jeu de raquettes de plage

En bois blanc et poignée avec revêtement plastique veiné.

Balle souple en plastique orange.

Coloris: blanc/orange.

Marquage: une face.

Dimension: 190 × 330 × 5 mm.

Livrées par deux avec une balle.

 

77 11 940 508

Fr. 15.–

Mug

Mug

En fibre de bambou et couvercle en silicone.

Non compatible micro-ondes et lave-vaisselle.

Contenance: 270 ml.

Dimension: 11,5 × 5,5 cm.

Livré sous boîte Dacia.

 

77 11 940 500

Fr. 15.–

Pour votre Dacia

Accessoires Dacia

Nos accessoires Dacia facilitent non seulement le transport, mais vous apportent également plus de sécurité et de confort.

Découvrez notre gamme d’accessoires utiles.

Pack pour attelage fixe

Pack pour attelage fixe (à 7 broches)

Utile pour le tirage ou le support sécurisé de remorques, d’un bateau, d’une caravane, d’appareils professionnels, d’un porte-vélos, etc.

 

77 11 785 307

Fr. 329.–*

*Sans pose

Coffre de toit

Coffre de toit Dacia 400 l

Voyager sans compromis grâce au volume de chargement accru!

 

 

 

77 11 574 056

Fr. 299.–*

*Sans pose

Protection de coffre flexible EasyFlex

Protection de coffre flexible EasyFlex

Protège le coffre lors du transport d’objets volumineux et sales. Cette protection est facile à plier et s’adapte à la position des sièges arrière.

 

82 01 681 718

Fr. 149.–

1 La garantie climatisation Dacia: si, en dépit du serviceclimatisation, votre système de climatisation tombe en pannetotale (sans influence extérieure – accident, martres, caillouxou mauvaise manipulation – hors cas d’odeurs et de bruits),nous prenons à notre charge la main-d’oeuvre à hauteur deFr. 500.– maximum pour le remplacement des tuyaux declimatisation, des conduits, du compresseur, du condenseur,de la bouteille déshydratante/de l’accumulateur, du détendeur,de l’évaporateur et des ventilateurs.

 

2 Le fluide frigorigène R134a est inclus dans le prix jusqu’à 0,2 kg. Pour tous les véhicules utilisant le fluide frigorigène R1234yf (tous les modèles Dacia depuis le 01.01.2017), le service climatisation coûte Fr. 219.– (jusqu’à 0,2 kg de fluide frigorigène inclus). Renseignez-vous auprès de votre partenaire Dacia, il sera ravi de vous conseiller. 

  • SubPrefooter Icon

    Un réseau proche des clients250 sites et 2500 collaborateurs

  • SubPrefooter Icon

    Assistance 24hEn Suisse et en Europe

  • SubPrefooter Icon

    Expérience réseauDes solutions claires pour tous les besoins

  • SubPrefooter Icon

    Pièces d'origine garantiesGarantie anti-corrosion de 6 ans